Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Madame de Girardin par Jean Balde.
– Visages de femmes, par André Beaunier

Référence : MEL_0037
Date : 01/10/1913

Éditeur : Cahiers de l'Amitié de France
Source : 2e année, n°7, p.456-457
Relation : Notice bibliographique BnF
Type : Note de lecture
Version texte Version texte/pdf Version pdf

Madame de Girardin par Jean Balde.
– Visages de femmes, par André Beaunier

Madame de Girardin, par Jean Balde (Bibliothèque française. Plon, éditeur.) –Jean Balde nous donne de Madame de Girardin une excellente biographie. Le récit est vivant, la documentation abondante et précise. Jean Balde n'arrive pas, je l'avoue, à me faire aimer les vers de Delphine. Est-ce une bonne œuvre d'exhumer ces sortes de poèmes? Mais avec quel agrément vous lirez, dans ce petit volume, les lettres parisiennes qui ont fait la fortune de la Presse et où le règne de Louis-Philippe ost si vivement évoqué! Delphine fut la Sévigné du roi des Français. Elle a trouvé en Jean Balde le plus intelligent et le mieux informé des historiens.

Visages de femmes, par André Beaunier (Plon, éditeur.) –M. André Beaunier s'attache à nous faire aimer de douces héroïnes. Après que nous avons lu son livre où passent Jacqueline Pascal, Mlle de Roannez, Lucile de Chateaubriand, Mme de Beaumont, Eugénie de Guérin, l'histoire de France ne nous apparaît plus que comme une pure tragédie de Racine. De ces femmes dont il semble que tout a été dit, il nous révèle des sentiments secrets encore ou que nous ne connaissions pas. Il nous arrive de chercher dans ces charmants visages biens moins la grâce qui leur est propre que la manière inimitable de celui qui les a retracés pour notre joie. Entre tous les grands écrivains d'aujourd'hui, M. André Beaunier se distingue par l'union qui se trouve en sa personne de qualités souvent opposées: il est à la fois un minutieux érudit et le plus délicat artiste. Sa seule présence dans le journalisme donne du prestige à un genre que trop d'imbéciles aujourd'hui déshonorent. L'historien de Chateaubriand, le romancier qui a écrit Picrate et Siméon et L'Homme qui a perdu son moi, s'assigne dans l'histoire littéraire de ce temps, une place éminente.

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citation

François MAURIAC, “Madame de Girardin par Jean Balde.
– Visages de femmes, par André Beaunier,” Mauriac en ligne, accessed October 24, 2021, https://mauriac-en-ligne.huma-num.fr/items/show/37.

Transcribe This Item

  1. BnF_Cahiers_1913_10_2.pdf