Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

Réponse

Référence : MEL_0835
Date : 29/04/1938

Éditeur : Temps présent
Source : 2e année, n°26, p.1
Relation : Notice bibliographique BnF
Repris p.67, in Mémoires politiques, Paris : Grasset, 1967.
Type : Billet

Description

Le Pape Pie XI a canonisé Salvador de Horta le 17 avril 1938 et Franco en a profité pour le remercier solennellement au nom de l’Espagne catholique. François Mauriac réagit sèchement contre ceux qui ont saisi l’occasion pour l’opposer au Pape en faisant observer que la célébration de l’Espagne catholique ne justifie pas le recours aux Allemands, Italiens et Maures dans une fausse croisade.

Version texte Version texte/pdf Version pdf

Réponse

Le goût de la dénonciation: c’est à cela qu’au collège on reconnaissait les caractères bas. Les catholiques n’en sont pas exempts et il n’est rien qui me répugne davantage.
On pourrait croire que ceux qui ont subi eux-mêmes l’épreuve d’une réprobation solennelle ont renoncé à ce triste jeu? Mais non: ils cherchent à mettre leurs adversaires politiques en contradiction avec le Saint-Père —comme s’ils étaient qualifiés pour cela...
Seulement ils choisissent bien mal leur terrain pour nous attaquer. Le général Franco exprime au Pape la gratitude des catholiques espagnols: "Au moment de l’élévation sur les autels du missionnaire franciscain Salvator Da Horta[1]..." Et le Saint-Père répond: "...Heureux de sentir vibrer dans l’hommage de votre Excellence la voix authentique de l’Espagne catholique dont le couronnement de saints s’enrichit, pour sa meilleure fortune, d’un nouveau héros de la force chrétienne..."
Il s’agit donc, ici, d’un missionnaire franciscain canonisé, et non de "la guerre sainte". Le Pape reconnaît dans le message que le général Franco lui adresse à cette occasion la voix de l’Espagne catholique.
Mais cela ne signifie pas que les Allemands, les Italiens et les Maures aient été des "Croisés", ni que les moyens utilisés par les chefs nationalistes s’accordent avec les paroles prononcées, il y a dix-neuf siècles, "sur la Montagne".
J’écris cela sans passion, sans haine, n’ayant d’autre désir que la paix pour l’Espagne, après tant de souffrances. Mais nul n’a le droit de tirer à soi les paroles du Pape pour leur faire dire ce qu’elles ne disent pas.

Notes

  1. Salvador de Horta, catalan né en 1520 et mort en 1567 (18 mars). Mauriac utilise une orthographe fautive, curieux mélange d’espagnol (Salvador de Horta), italien (Salvatore da Horta) et catalan (Salvador d’Horta).

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citer ce document

François MAURIAC, “Réponse,” Mauriac en ligne, consulté le 2 juillet 2022, https://mauriac-en-ligne.huma-num.fr/items/show/835.

Transcribe This Item

  1. MICMAU_Temps présent_1938_04_29.pdf