Mauriac en ligne

Search

Recherche avancée

L'Autre Fils, drame en 4 actes de H. Pierre Decourcelles, au théâtre des Arts - My love, comédie en 4 actes de M. Tristan Bernard, au théâtre Marigny - La "Belle-Poule", comédie en 3 actes de M. Nadaud, au théâtre des Mathurins

Référence : MEL_0698
Date : 04/03/1922

Éditeur : Revue hebdomadaire
Source : 31e année, n°9, p.109-110
Relation : Notice bibliographique BnF
Type : Chronique dramatique
Version texte Version texte/pdf Version pdf

L'Autre Fils, drame en 4 actes de H. Pierre Decourcelles, au théâtre des Arts - My love, comédie en 4 actes de M. Tristan Bernard, au théâtre Marigny - La "Belle-Poule", comédie en 3 actes de M. Nadaud, au théâtre des Mathurins

M. Pierre Decourcelles est un homme de tradition. Il laisse passer les modes, et s'en tient aux valeurs sûres, qui ont fait leurs preuves. Il sait qu'au théâtre, l'enfant naturel est inusable et qu'il est d'un aussi bon rendement aujourd'hui que du temps de Dumas fils. Il a une espèce de courage tranquille dans la pratique des vieilles recettes qui force l'admiration et le respect. Nous voyons donc, pendant la guerre, le fils naturel d'un docteur illustre remplacer au foyer l'enfant légitime qu'on croit mort à l'ennemi. Mais au quatrième acte, le disparu reparaît et l'enfant naturel s'efface discrètement. Nous voyons une mère frivole que les épreuves de la guerre rendent sublime; un fils illégitime mais excellent médecin qui soigne son frère dans une ambulance; la maman et la maîtresse du disparu échangent des paroles touchantes. Tout le monde est bon; tout le monde, après de passagères épreuves, devient heureux et les dames se mouchent, “écrasent” une larme et s'étonnent elles-mêmes d'être si sensibles.

M. Tristan Bernard ne veut pas qu'on le confonde avec M. Codomat. Il sait écrire une histoire d'amour, tout comme les confrères. Il est fatigué de s'entendre traiter de “pince sans rire” et d'“observateur féroce”, et nous démontre dans My love qu'il use avec agrément d'eau de rose. Il aurait bien voulu ne point toucher, dans cette élégie, à la question d'argent. Mais cela ne dépend pas de lui et son Roméo hérite de douze millions à condition qu'il épouse Juliette. Nous assistons aux ruses des héritiers lésés pour empêcher le mariage. La jeune fille, professeur d'anglais, qui ne sait pas l'anglais, donne des leçons au jeune homme qui parle l'anglais comme un Anglais. Il y a un jardinier fort comique et un ancien clerc de notaire, —un de ces braves voleurs pour qui M. Tristan Bernard s'est toujours senti de la tendresse,— et l'on écoute sans ennui ces quatre actes anodins, inconsistants, dont on n'aurait pas cru capable l'auteur des Mémoires d'un jeune homme rangé.

M. Nadaud prétend, dans la “Belle Poule”, faire quelque chose de rien et y réussit mal. Au premier acte, le vieux M. Polin quitte son amie Mlle Danjou au buffet de la gare d'Orsay. Il s'embarque sur la Belle-Poule pour l'Argentine. A peine est-il dans le train que Mlle Danjou a trouvé un consolateur. —Au deuxième acte, il ne se passe exactement rien, sinon l'établissement du jeune consolateur chez Mlle Danjou. —Au troisième acte, le vieux M. Polin, de qui le bateau a fait naufrage près de Royan, revient chez Mlle Danjou, et le jeune consolateur lui cède la place. Polin joue bien. Il joue “rentré” comme Guitry, avec une grande distinction. Il ne chante plus: Ma grosse Julie —est une nourrice,— que j'ai connue au parc Monceau... Il est correct. Il a l'air étonné et triste de ne plus faire rire.

Apparement vous ne disposez pas d'un plugin pour lire les PDF dans votre navigateur. Vous pouvez Télécharger le document.


Citer ce document

François MAURIAC, “L'Autre Fils, drame en 4 actes de H. Pierre Decourcelles, au théâtre des Arts - My love, comédie en 4 actes de M. Tristan Bernard, au théâtre Marigny - La "Belle-Poule", comédie en 3 actes de M. Nadaud, au théâtre des Mathurins,” Mauriac en ligne, consulté le 26 juin 2022, https://mauriac-en-ligne.huma-num.fr/items/show/698.

Transcribe This Item

  1. B335222103_01_PL8602_04_03_1922.pdf